webleads-tracker

vSEO referencement video

VSEO [stratégie]

Comment optimiser votre référencement YouTube et Google grâce à vos vidéos

Alors que le référencement de site dans Google, en SEO ou SEA est déjà bien maîtrisé par les marques, YouTube, 2e site le plus utilisé au monde et surtout 2ème moteur de recherche après Google, est quant à lui peu exploité.

Le volume de requêtes – 4 milliards par jour ! – toujours croissant, justifie à lui-seul de prendre le temps d’intégrer le référencement vidéo dans sa stratégie marketing globale.

Les marques qui adressent le sujet du Search sur Google, via le SEO ou le SEA, ne devraient donc pas négliger de se poser les mêmes questions en Search vidéo sur YouTube.

Un sujet stratégique chez TubeReach. Revue en 4 étapes :

1 – Quelle différence entre le SEO YouTube et Google ?
2 – Qu’est-ce qu’une stratégie HELP et pourquoi c’est important pour une marque ?
3 – Comment définir les sujets à produire ? Au carrefour d’un territoire d’expression, de potentiel de requête et de la concurrence.
4 – Quels contenus produire : zoom sur les formats clés pour les marques (durée, créa, data).

Quelle différence entre le SEO YouTube et Google ?

Le SEO regroupe les techniques ayant pour objectif d’améliorer la position naturelle en recherche d’un site internet, d’une vidéo… Les moteurs de recherche fonctionnent globalement de la même manière mais on trouve des différences importantes entre le SEO sur Google et le SEO sur YouTube, avec d’un côté un site (techniquement optimisé en plus de ses contenus) et de l’autre une chaîne.

Cependant un des critères qu’ils ont en commun, est l’un des plus important : la popularité.

Pourquoi faire appel à des experts YouTube quand on sait faire du HELP
sur Google ?

Sur YouTube, la popularité s’exprime à travers 2 KPI fondamentaux : le taux de clics par impression et la durée de visionnage.

Ce sont donc ces KPIs qu’il faut chercher à impacter en premier à travers le contenu et son traitement, pour aider vos vidéos à se référencer dans les premières positions de recherche.

En terme de visibilité sur Google, YouTube ça donne quoi ?

Google reste aujourd’hui le site le plus visité et générant le plus de requêtes au monde.

Il est donc essentiel de se demander, quels sont les sites ayant le plus de résultats dans les Search Engine Results Pages (SERPs) de Google. En d’autres mots, quels sont les sites ayant le plus de visibilité organique sur Google ?

Historiquement, cela a toujours été Wikipedia avec des pages s’affichant sur presque toutes les requêtes.

Mais YouTube a, depuis 2 ans, continuellement augmenté sa visibilité organique dans les SERPs Google et depuis fin 2019 a même dépassé Wikipedia en devenant le site ayant le plus de résultats organiques sur Google !

Vous allez donc pouvoir optimiser votre contenu pour Google ET pour YouTube.

C’est donc LE moment ou jamais de prendre position sur YouTube, c’est à dire de développer une stratégie de contenus HELP afin de répondre aux requêtes les plus fréquentes, de les référencer dans les premières positions et d’éviter que d’autres occupent le territoire de sa marque.

(NB : vous voulez connaître votre potentiel vSEO ? Donnez-nous 3 requêtes à analyser, nous vous partagerons leur potentiel de vues et leur compétitivité : contactez-nous ici)

Qu’est-ce qu’une stratégie HELP ?

YouTube a théorisé le bon usage de la plateforme via une matrice appelée « 3 H », pour les 3 types de contenus seuls candidats à être présents sur une chaîne YouTube.

👋 En haut de la pyramide, les contenus HERO – qui touchent une audience en dehors de la chaîne. Ce sont des contenus publicitaires avec une action ponctuelle (achat média).
Des vidéos qui ont pour but de faire beaucoup de vues, principalement grâce à de l’achat.

🤝 Au milieu de la pyramide des contenus HUB – un ou des formats de vidéos qui vont véhiculer des valeurs, un positionnement et chercher à divertir ou inspirer l’audience. Elles permettent donc de créer de l’engagement et inciter à revenir / s’abonner à la chaîne.
Des vidéos qui ont pour but de faire des vues par la recommandation de l’algorithme.

🤲 La base de la pyramide est donc composée des contenus HELP – des formats à la base d’une chaîne de marque, fondations d’une stratégie vidéo solide.
Des vidéos qui font des vues principalement via la recherche YouTube et Google.

Les vidéos HELP sont des formats qui répondent à des questions posées par les internautes, indépendamment de leur relation à la marque – ex “comment peindre un mur ?”.

Une vidéo HELP ne DOIT PAS essayer de vendre mais doit solutionner une question. Ce sont les fameux tutos, how to, unboxing… Ces vidéos qui commencent par “Comment… ?”

Si la requête à laquelle la vidéo répond est une requête suffisamment recherchée tous les mois par des internautes, la vidéo fera des vues (naturelles et donc “gratuites” vs des vues publicitaires payantes) tous les jours via les recherches Google et YouTube.

Son objectif micro est de répondre à une question. Son objectif macro est de travailler la notoriété et la considération, en faisant découvrir une chaîne à une audience qui sera ensuite fidélisée par un contenu HUB plus positionnant pour la marque.

Voici la courbe de l’évolution de l’origine des vues d’un tuto de bricolage entre décembre 2018 et Février 2020.

Les vues issues des recherches Google (ligne bleue) et YouTube (ligne orange) génèrent beaucoup plus de vues que les suggestions YouTube (en vert) et surtout, elles sont en croissance dans le temps.

(NB : vous aimeriez avoir le point de vue d’un expert Audience Growth sur votre chaîne ? Contactez-nous pour obtenir un audit gratuit de votre stratégie de chaîne, qui vous permettra d’identifier vos leviers d’optimisation et de croissance).

L’importance du HELP pour une chaîne et pour une marque

Ces vidéos sont donc découvrables de manière “naturelle” et peuvent ainsi permettre à toute marque d’être la source d’information pour l’internaute qui se pose la question à ce moment là. Une seule vidéo HELP bien pensée, peut même porter des fruits !

Ces contenus font partie des actifs stratégiques d’une marque et permettent d’ajouter YouTube comme point de contact organique, en générant des vues qualifiées, gratuites et durables.

Une approche que nous structurons en 3 grandes étapes :

Comment définir les sujets à produire ?

Répondre à un “Comment … ?” nécessite en premier lieu de savoir quelles questions se posent les internautes auxquelles la marque peut répondre.

Légitimité et territoire d’expression de la marque

Un premier questionnement touche le territoire d’expression : sur quels sujets la marque est-elle légitime et peut espérer apparaître en haut des classements ? Que cherche le client ? Quel est le contenu le plus pertinent pour répondre à ces requêtes ?…

Tout le monde – quelle que soit la marque – peut produire des vidéos HELP à condition de respecter les codes de la plateforme.

Et ce ne sont pas forcément des vidéos qui coûtent des fortunes à produire 😉.

Potentiel de la requête et concurrence

Comme en SEO, le choix du sujet doit être fait en fonction du potentiel de la requête, en croisant principalement les indicateurs de volume/concurrence.

Il existe quelques outils et logiciels permettant de croiser les volumes de recherches élevés et concurrence faible, d’abord à partir de requêtes “racines” puis en descendant sur les longues traînes.

Plus la requête a un fort volume de recherche plus la vidéo a de chance de faire des vues tous les jours. Ce KPI doit également être couplé avec la vélocité/dynamique des vues des tops vidéos de la requête pour trouver celles sur lesquelles se positionner en premier. Et bien sûr cibler une requête accessible selon les moyens mis en place.

Penser également à vérifier que la requête possède un encart vidéo sur Google.


(NB : Vous souhaitez en savoir plus sur votre potentiel de référencement sur Google/YouTube ? Nous pouvons réaliser une étude vSEO et identifier votre territoire de recherche sur YouTube (100 à 400 requêtes).👉 Contactez-nous pour avoir plus d’info sur nos études vSEO).

Il existe un panel assez large de formats mais pour les marques nous recommandons principalement des tutoriels ou des vidéos pédagogiques (formats “How To”).Quels contenus produire ?

Les tutoriels

Ces vidéos ont pour but de faciliter l’apprentissage, de guider les internautes dans l’accomplissement d’une tâche. Les vidéos doivent montrer comment réaliser un projet, un objet, une opération. La vidéo donne des conseils et montre les différentes étapes nécessaires à la réalisation.

Les vidéos pédagogiques :

Ces vidéos ont pour but d’éduquer les internautes sur un sujet. Les vidéos expliquent le sujet relativement complexe à l’aide de visuels, de motion design ou d’inserts qui permettent à la vidéo d’être plus accessible et facilement compréhensible.

Il est également possible de faire des vidéos HELP pour un produit mais dans ce cas, elles ne doivent pas être promotionnelles. Elles permettent de parler de la marque à travers la mise en avant d’un produit. Elles doivent notamment insister sur l’usage du produit dans son contexte plus que sur les arguments commerciaux.

Dans tous les cas, nous recommandons de faire appel à un intervenant interne plutôt qu’à un acteur pour gagner en authenticité et ne pas “faire pub”.

Au delà de leur vocation pédagogique, pensez bien à incorporer dans ces tutos de l’humour, de la légèreté…, qui rendent la vidéo divertissante et créent un véritable attachement à la marque.

Une vidéo qui fait des vues tous les jours ?

Le plus important : le contenu. Si la vidéo répond aux codes de la plateforme et maximise son potentiel à avoir une bonne durée de visionnage et un bon taux de clics par impression, alors elle peut même dépasser des requêtes en dehors de nos frontières ! Bref, avec une “bonne” vidéo, rien n’est impossible 😎.

Pour être bien “ranké” en recherche, il est indispensable de faire des vidéos longues.
Exit les réflexes à l’ADN publicitaire des marques, et oubliez le “video snacking” des plateformes filaires. Sur YouTube le KPI phare est le WatchTime, la durée de vue moyenne.

Les vidéos de plus de 2 minutes sont les mieux référencées.

Il est indispensable d’optimiser les metadonnées (titre, description, tags) pour que l’algorithme puisse ranker vos vidéos sur les requêtes.

Travailler la vignette est également essentiel quand on sait que le taux de clics par impression a un fort impact sur le ranking de vos vidéos.

(NB : Votre format Help est-il YouTube Friendly ? Efficace ? Nous pouvons faire une analyse gratuite de vos vidéos Cliquez ici pour la demander).

En quelques mots

Émerger dans les premières positions de Google en vidéo représente un levier marketing fantastique – accessible à tous – pour faire apparaître sa marque dans des millions de recherches. Si la requête est pertinente l’impact observé en hausse des vues mensuelles sur la chaîne est colossal.

Objectif atteignable à condition de penser le format, le contenu, les accessoires (vignettes, métadonnées…) dans cette perspective.

Nous pouvons vous accompagner dans une démarche structurée, exclusive et déjà mise en oeuvre sur de nombreuses chaînes pour vous aider dans toutes les phases de votre stratégie HELP : aussi bien en amont dans la définition des contenus que sur le “ongoing” via les stratégies de Ranking vidéo, pour assurer les positions sur le long terme.

Comme vous l’avez compris, si vous avez des questions sur le VSEO, nous y répondrons avec plaisir 🙂, contactez-nous.

 

Vous ne savez pas par où commencer ?
Démarrons ensemble sur de bonnes bases

Demandez votre diagnostic flash gratuit

Votre marque a déjà une chaîne YouTube ?
Nous pouvons vous aider et en plus c’est gratuit.

Réalisez votre Audit Stratégie YouTube Gratuit

Identifiez où concentrer vos efforts et vos ressources à court et à plus long terme, avec un audit réalisé par des experts reconnus sur (et par) YouTube.