algorithmes YouTube

Algorithmes YouTube [stratégie]

Par Ken Tan

Le 9 mai 2022

Algorithmes YouTube : 7 choses à savoir pour faire grandir ses audiences

Tout le monde regarde YouTube. 

La plateforme compte aujourd’hui plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs mensuels à travers le monde. Cela fait d’elle l’un des sites Web les plus populaires après Google. 

La puissance du reach d’un large public est en soi une excellente raison d’assurer la présence de votre  marque sur YouTube.

Sur la qualité aussi, YouTube demeure toujours premier en temps de visionnage : 24 heures par mois en moyenne par personne dans le monde devant Facebook (20 heures) et WhatsApps (19 heures).

Mais utiliser votre chaîne comme une étagère à vidéos pour vos produits/services ne vous mènera nulle part. 

Voici 7 choses à connaître pour faire travailler les algorithmes en votre faveur

1 – Connaître son objectif : temps passé avec la marque

YouTube est une plateforme foisonnante avec un océan de contenus. 500 heures de vidéos sont téléchargées chaque minute. Cela en fait une plateforme hyperconcurrentielle. 

Et la concurrence n’est pas seulement directe. Elle vient des médias et surtout des créateurs dont l’obsession est de conquérir de la part d’attention avec des contenus et surtout des publications bien plus nombreuses. 

Les marques, souvent limitées dans leurs moyens, ont donc intérêt à être « smart » et trouver des astuces pour faire fonctionner les algorithmes en leur faveur. Autant pour tirer profit des recommandations YouTube que pour s’assurer que les actions menées vont dans le bon sens.

La reco pour nos clients : calculez un coût par heure d’attention, une façon de mesurer et suivre l’apport de YouTube (voire même le comparer aux autres plateformes sociales).

2 – Des algorithmes vs 1 algorithme : audience first

Que regarde Daenerys sur YouTube ?

Algorithmes YouTube

Parmi ces trois vidéos, Daenerys va regarder la vidéo sur les dragons qui crachent du feu. Notre ami Walter White regardera la vidéo sur comment construire un empire de drogue de Pablo Escobar ? Quant à Lise Asunción, elle regardera une vidéo sur Michelle Obama.

Il est essentiel de comprendre que les algorithmes YouTube fonctionnent selon chaque visiteur.

L’objectif des algorithmes de recommandation est de trouver le match parfait entre un visiteur et une vidéo afin de le retenir le plus longtemps possible sur la plateforme.

Décomposons le fonctionnement et revenons à Daenerys.

Deux actions sont réalisées : un clic et le visionnage. Il regarde la vidéo sur les dragons. Pendant ce temps, YouTube remarque que son fidèle conseiller, Tyrion regarde une vidéo intitulée : « Si les femmes gouvernaient le monde » puis « Qu’est-ce qu’une bonne vie ? ». YouTube va donc recommander ces deux vidéos ayant intéressé Tyrion, à Daenerys.

Cliquer + Regarder, Cliquer + Regarder, sont deux piliers fondamentaux pour faire rester sur la plateforme. Il y a donc deux éléments majeurs à travailler qui génèrent le clic et la vue : la vignette et le titre

La vignette, le nom de la vidéo ainsi que le nombre de vues sont autant de facteurs de crédibilité et d’assurance suscitant l’intérêt des visiteurs. 

3 – Les 6 KPIs clés de développement de chaîne sur YouTube

1) Le nombre de vidéos publiées

On ne parle pas de performance sans contenu. Le nombre de vidéos publiées sur la chaîne YouTube compte beaucoup.

2) L’impression organique

Les impressions organiques correspondent à l’affichage d’une vignette. Lorsqu’une vignette s’affiche, la vidéo génère une impression chez les visiteurs.

3) Le taux de clic par impression organique

Ce KPI permet de mesurer l’efficacité de vos vignettes/titres à faire cliquer.

4) Les vues

Le taux de clic débouche sur le nombre de vues. La vue peut durer 5 secondes ou 5 minutes. Quand on a dit ça, on perçoit la limite de la mesure…

5) La durée de visionnage

La durée de visionnage est le réacteur de YouTube : il s’agit du nombre de vues multiplié par la durée moyenne de vue. On en reparlera plus en détail.

C’est le moteur de la recommandation : plus votre vidéo génère du temps de visionnage, plus les impressions de cette vidéo vont être poussées auprès d’une audience plus large.

6) Les abonnés

Sur les nouvelles vidéos, les abonnés sont les plus engagés pour envoyer de premiers signaux aux algorithmes. Des signaux positifs augmentent évidemment le reach. Important donc.

4 – La durée de visionnage : le réacteur de YouTube

Une comparaison de plusieurs vidéos présentant des vignettes semblables montre qu’une vidéo parmi le lot sera recommandée auprès d’une plus large audience.

La différence ? Son Watch Time supérieur aux autres vidéos.

C’est donc l’adéquation qualité du contenu/attente des audiences qui fait la différence. 

En tant que marketeur, ce KPI demande de disposer d’une stratégie cohérente et consistante dans le temps. Une complexité spécifique à YouTube, vs les autres réseaux sociaux filaires.

La formule du succès ?

L’adéquation promesse éditoriale, bon ciblage, bon contenu, bonne optimisation organique ou publicitaire. Simple, not easy ;-)

Pour que YouTube recommande les vidéos, celles-ci doivent maximiser la durée de vue :

  • En dessous de 2 minutes, les vidéos vont générer très peu de vues et d’engagements. Elles ne disposent quasiment pas de chance d’être visibles.
  • À partir de 3-4 minutes, les algorithmes vont s’activer et recommander les vidéos.
  • Les vidéos les plus performantes ont une durée de 5 à 15 minutes. Il s’agit des vidéos qui génèrent plus de vues et d’engagement.

Plus la durée de la vidéo augmente à 15 minutes, plus le taux de rétention – en toute logique – est bas.

Ce n’est pas grave en soi.
Car pour YouTube, le taux de rétention ne compte pas tant que le nombre de minutes regardées en absolu : une vidéo qui génère une vue moyenne de 8 minutes aura plus d’autorité qu’une vidéo qui génère une vue moyenne de 3 minutes.

Les implications de ce KPI sur la publicité

Deux approches distinctes existent en pub sur YouTube. La démarche pub classique et la démarche d’activation propre à TubeReach.

La pub traditionnelle a pour objectif de faire du Reach rapidement pour promouvoir un produit/service/marque.

Le marketeur se focalise sur les KPIs de vues et CPV (Coût Par Vue), pour générer le plus grand volume de vues possibles pour le prix minimum.

La deuxième démarche est davantage axée long terme et concentrée sur l’engagement et la fidélisation de l’audience. En bref gagner des abonnés.

Dans ce scénario, c’est le coût par heure d’attention qui importe.

Reach/vues vs Temps passé/abonnés : c’est selon l’objectif de votre chaîne ou de votre marque aujourd’hui et demain.

Mais pour les algorithmes c’est bien la solution TubeReach qui fera la différence.

5 – Comprendre le comportement des viewers

En matière de Watch Time, il est essentiel de s’intéresser aux comportements de votre visiteur et d’adapter votre stratégie en conséquence.

Il existe trois sources de trafic principales.

Recherche YouTube

La Recherche YouTube représente l’ensemble des mots clés recherchés sur la plateforme. Elle est primordiale car génère environ 20% du trafic d’une chaîne. Son intérêt tient aussi du fait qu’elle est relativement stable au fil des années.

Il est important de se rappeler que chaque internaute se verra afficher des résultats de recherche différents, même pour une requête identique.

Pour s’assurer d’avoir la meilleure vidéo pour apparaître sur le mot clé, nous recommandons d’avoir une stratégie de conquête dédiée. Vous pourrez en apprendre plus en consultant notre TubeReach Connect dédié.

Suggestions de vidéos

Elles apparaissent en dessous des vidéos lues et permettent de prolonger l’expérience de visionnage.

Cette source permet de faire rester le visiteur davantage sur YouTube.

Fonctionnalités de navigation

Il s’agit de la page d’accueil, du site ou de l’application YouTube. C’est une source extrêmement compétitive. Cette concurrence est dominée par les créateurs et médias.  Elle est extrêmement fluctuante, soumise à la viralité, la fraîcheur et la fréquence de publication.

Pour nous ce n’est pas un objectif stratégique pour les marketeurs.

6 – Penser  ”audiences” avant de penser “algorithmes” : quelle est l’attitude de votre cible vis-à-vis de votre marque ?

Les audiences sont plus importantes que les algorithmes.

Trois types de comportements les motivent à venir sur la plateforme.

  • Les curieux, en quête de savoir et qui veulent résoudre des problèmes.
  • Les attentifs. Cette cible est intéressée, mais est opportuniste et fluctuante. Elle regarde les recommandations Page d’accueil et publicité.
  • Les loyales. Une audience engagée, fidèle.

Voici comment construire des stratégies répondant à ces 3 types d’audiences.

7 – 3 types de stratégies de contenus à connaître pour maîtriser les algorithmes de YouTube

Cette stratégie a été définie dans le Playbook Google à l’usage des créateurs en 2016. Totalement adéquate pour les marques, elle catégorise les 3 grands types de contenus à produire pour rester pertinent vis à vis des audiences et de la plateforme.

Help

Pour une chaine YouTube qui met en place une stratégie Help, les fondations de sa performance sont entre autres basées sur le search vidéo.

Sa force est une longévité du contenu et une stratégie accessible puisque la recherche est indépendante de la fréquence de la publication. Mais sa faiblesse inhérente demeure un potentiel de croissance limitée. Les conditions de votre croissance sont la conquête de nouveaux mots clés et de vos marchés YouTube.

Comprendre les algorithmes, maîtriser YouTube (2)

Hub

Les stratégies Hub sont très intéressantes pour fidéliser les audiences et faire passer du temps avec la marque.

Un travail sur le long terme.

Ses forces sont la fidélisation et la construction de votre marque sur la durée. Sa faiblesse réside dans une programmation plus coûteuse. Les conditions de sa croissance dépendent du Watch Time dans un contexte hyperconcurrentiel.

Aussi, le succès tient à la cohérence et la régularité des publications (1 à 3 vidéos par semaine).

La solution ? De l’activation pub basée sur le coût par heure d’attention.

Comprendre les algorithmes, maîtriser YouTube

Hero

Enfin la stratégie Hero repose sur des vidéos rares qui favorisent la découverte. Elle permet de faire de l’acquisition rapidement.

Sa plus grande faiblesse reste sa performance volatile et fluctuante. Les conditions de sa croissance sont entre autres le bon momentum, la bonne actualité, la bonne tendance et le bon format.

Pour sa partie publicitaire, la bonne activation et le bon ciblage sont nécessaires pour pousser le contenu vers le bon visiteur.

Par ailleurs, au-delà de ces trois types de stratégies, vous pourrez imaginer des variations comme : Help-Hero ou Help-Hub.

Comprendre les algorithmes, maîtriser YouTube (1)

Conclusion

Les algorithmes YouTube sont particulièrement complexes – ils étudient pas moins de 80 milliards de données chaque jour – mais leur objectif restent simples : capter et faire rester l’audience sur la plateforme le plus longtemps possible via les suggestions/recommandations pertinentes.

Interessez-vous à vos audiences en premier lieu quelle que soit la stratégie Help/Hub/Hero que vous jugerez bonne pour votre marque.

Et si “Content is King”, n’oubliez pas que “Distribution is Queen” : prévoyez systématiquement un budget de diffusion en amont de la production pour activer les recommandations en votre faveur et accélérer la découverte et la croissance des audiences de votre chaîne.